Le Pays de l’Argan

Villages


Le village d’Iligh

Situé à une dizaine de kilomètres de piste de Tachtakt, le douar d’Iligh possède un patrimoine culturel et architectural très intéressant. L’imposant palais du sultan (en partie visitable) témoigne de la grandeur passée de cette ville, qui au XVIe siècle fut la capitale d’un véritable royaume s’étendant de Marrakech au Soudan.  

  

Détruite par Moulay Rachid en 1670, Iligh retrouva sa position politique à la fin du XVIIIe siècle sous Sidi Hashim. Ce puissant chef politique sut donner un rôle prépondérant à Iligh dans le commerce transsaharien, notamment en assurant la protection des commerçants juifs, victimes de pillages à répétition. On peut encore voir aujourd’hui à Iligh, les vestiges du quartier juif, ou mellah, ainsi que les ruines du grand souk international d’où les marchandises partaient, acheminées à dos de chameau vers Essaouira.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Par l’intermédiaire de ces commerçants juifs, Iligh entretenait des liens commerciaux et politiques non seulement avec le port d’Essaouira mais également avec l’Europe.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le déclin du commerce transsaharien et la ruine d’Essaouira comme port international à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle, Iligh cessa d’être un grand centre de commerce. Cela porta atteinte à la communauté juive locale dont les relations avec le monde extérieur s’amenuisèrent. Cette situation s’aggrava davantage pendant le protectorat et jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. La communauté juive quitta la ville à la fin des années 1950.

 

 

 


Tachtakt

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce village n’a pas toujours été aussi tranquille qu’aujourd’hui. Les vestiges d’anciennes habitations à l’extérieur du douar témoignent de la plus féroce bataille qu’il y a eu entre Iligh et les territoires de la commune.

Pour la petite histoire, autrefois le nombre d’habitants était si important que leurs maisons, collées les unes aux autres, reliaient Tachtakt à Tiwanamane 7 km plus loin.

 

 

 

 

Longer l’oued, c’est l’occasion de réaliser quelques belles ballades. Vous pourrez y rencontrer des femmes lavant leur linge et les enfants pourront s’émerveiller devant l’abondance d’animaux qu’ils auront la chance de croiser : héron cendré, tortue, grenouille, écureuil…

Le cimetière était l’un des endroits privilégiés des villageois pour cacher leur patrimoine et leurs richesses autrefois. Aujourd’hui, des villageois creusent encore des trous en quête de trésors oubliés…

La palmeraie et les jardins, endroits que privilégieront les personnes en quête de fraîcheur et de tranquillité dans un décor enchanteur

 


Tintafoukt

à mi-chemin entre Tiznit et Agadir, dans la province de Chtouka Aït Baha. A faible distance de grands sites touristiques et de la mer, vous profiterez du calme de l’auberge, perchée sur une petite colline au milieu des dunes de sable. C’est dans cette ambiance saharienne que vous partagerez quelques moments de la vie quotidienne des villageois.

 

Au détour des ruelles qui serpentent entre les constructions traditionnelles en pisé, vous pourrez admirer une maison ancienne de 400 ans. Tantôt de la couleur ocre rouge de la terre locale utilisée pour fabriquer le pisé (matériau constitué d’un mélange de terre crue, de paille et de cailloux séché au soleil), tantôt recouvert d’un enduit local spécial, le dass, à base d’argile et de paille, résistant au soleil et étanche, les murs extérieurs des habitations sont décorés de grands motifs végétaux.

 

 

Le projet de tourisme rural solidaire (TRS) s’inscrit dans une dynamique associative locale, tant au niveau du village que de la commune rurale. L’AV de Tintafoukt compte à son actif l’aménagement d’une salle pré-scolaire, un programme de lutte contre l’analphabétisme, la mise en place d’un atelier de broderie pour les femmes (avec participation de la Commune rurale) et d’un espace informatique pour les enfants dans le foyer.

 

Outre son travail de sensibilisation des villageois au TRS (Tintafoukt est le premier village de la commune à accueillir des touristes dans ce cadre), l’AV participe à l’accueil des visiteurs, organise visites, fêtes traditionnelles et vente des produits locaux.


Ammelne

Entre visites culturelles et randonnées, allez à la rencontre des habitants de la vallée.

 

 

 


Depuis les petits pavillons de l’auberge vous aurez une vue directe sur la « Tête de lion » qui domine la vallée. Vous pourrez vous rafraîchir dans la piscine du camping.

 


Toumanar

Entouré de moyennes montagnes aux tons ocre rouge, Toumanar vous ouvre les portes d’une région chargée d’histoire. Découvrez au cours de vos promenades et à travers vos rencontres la vie des habitants du Tazeroualt et laissez-vous conter le passé tumultueux de leurs ancêtres.

 

 

 


Elégante kasbah en pisé construite dans le respect de la tradition architecturale locale, l’Auberge « Aït Maten » vous offre un séjour convivial et chaleureux.

 

 

 

Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique